Egon Schiele

2 octobre 2012 – 6 janvier 2013

L’exposition à Bilbao

pareja-sentada

Egon Schiele
Couple assis, 1915
Aquarelle, crayon et tampon
51,8 x 41 cm
Albertina, Vienne

Egon Schiele

L'exposition Egon Schiele propose une approche complète de l'univers du grand expressionniste autrichien, principalement à partir de ses dessins, ses gouaches et ses aquarelles. Les oeuvres sur papier présentées à cette occasion proviennent de l’Albertina de Vienne, institution riche de l'une des collections d'art graphique les plus abondantes et significatives du monde.

Près d'une centaine de pièces retracent l'évolution du style de l'artiste : ses premières productions réalisées au cours de sa formation à l'Académie des Beaux-arts de Vienne (Akademie der bildenden Künste), les oeuvres marquées par l'influence de Gustav Klimt et du Modernisme  viennois, et les travaux correspondant aux années de rupture avec le naturalisme, qui se caractérisent par un traitement radical de la couleur et de nouveaux et déconcertants motifs, comme le nu explicitement érotique.

Egon Schiele a su développer un langage hautement personnel au sein du traitement décoratif des surfaces et des lignes fluides et ornementales qui caractérisent la Sécession viennoise. L'usage expressionniste du langage corporel, la gestuelle et la mimique répondent à l'influence de la photographie clinique utilisée pour documenter les symptômes de l'« hystérie » que manifestaient les patientes du docteur Charcot à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris, mais aussi s'inspirent de la photographie érotique du studio d'Otto Schmidt. Dans son travail, Schiele libère la représentation érotique du nu féminin des attaches de la caricature ou de la finalité pornographique en éliminant l'antagonisme historique entre le beau et le laid, donnant ainsi au nu féminin une place nouvelle dans l'art. Le corps malade et la désintégration pathologique de la personnalité sont élevés à la catégorie d'art.

Au travers de tous les thèmes présents dans sa production — paysages, fleurs, représentations d'enfants, nus, portraits et autoportraits —, l'exposition Egon Schiele offre un ample parcours de la trajectoire créatrice de cet important représentant de l'art du début du xxe siècle, décédé prématurément à l'âge de 28 ans.

Commissaire : Klaus Albrecht Schröder

×

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et vous offrir un service plus personnalisé. Si vous poursuivez la navigation, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation. Pour changer la configuration ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter notre Politique de cookies.